Structure de production et de diffusion de spectacles

NOTRE HISTOIRE

 

L'esperluette ?

Une jolie lettre, un joli mot qui dit à la lettre ce pourquoi elle est faite !
L’Esperluette, c’est une conjonction de coordination,
la 27ème lettre de notre alphabet, semble-t-il.
Oubliée par l’usage, l’& dessine pourtant le lien indispensable qui rattache le singulier à l’ensemble,
pour créer du sens.
L’& espère être lu, et… réunir.
Peut-être est-ce, simplement, le propre du spectacle vivant !

 

L'association :

Association loi 1901, L'Esperlu&te développe son activité dans le dix-neuvième arrondissement de Paris depuis maintenant plus de 10 ans.

Créée le 28 mars 2008, l'association anime jusqu'en décembre 2014 un espace de répétition dédié à la création, à la formation professionnelle et la pratique amateur, dans lequel elle accueille nombre d'artistes. Elle met alors en place et coordonne plusieurs activités : des laboratoires artistiques (en complicité avec une dizaine de compagnies rassemblées en collectif), des résidences d'artistes (soutenues par le dispositif "Plateau solidaire" financé par ARCADI), des stages AFDAS, ainsi qu'une action culturelle dans le cadre du dispositif "Culture à l'hôpital" financé par la DRAC île de France et l'ARS, et co-réalisée avec les compagnies Le TIR et la Lyre et Demain on déménage.


Elle anime depuis septembre 2009, un atelier destiné aux comédiens semi-professionnels et amateurs éclairés : l'atelier "Silence... On joue". Lieu d'expérimentation et de formation, l'atelier est dirigé par Anne Mazarguil. Dans ce cadre (les représentations sont gratuites), une quinzaine de spectacles se montent, parmi lesquels : L'hôtel des Deux Mondes de Eric-Emmanuel Schmitt, Si ça va, Bravo ! et Les Courtes de Jean-Claude Grumberg, La Double Inconstance de Marivaux, Le Renard du Nord de Noëlle Renaude, Ma chambre froide de Joël Pommerat, et l'Odyssée dernier chant de Jean-Pierre Siméon.
Constitué d'une douzaine d'acteurs-trices, l'atelier "Silence... On joue!" développe aujourd'hui ses projets dans le studio de répétition du théâtre Darius Milhaud (Paris 19ème).

 

Entrepreneur du spectacle depuis 2009, L'Esperlu&te a produit plusieurs projets et événements, dont : Le festival des Actes liés en 2009, en co-réalisation avec le collectif des compagnies adhérentes à l'association, Sous ma peau, le manège du désir de et avec Geneviève de Kermabon (au théâtre du Lucernaire en 2012, et festival d'Avignon off en 2013 au théâtres des 3 Soleils et 2014 au théâtre de L’Étincelle), The Great Disaster de Patrick Kermann / mise en scène Anne Mazarguil (Théâtre Darius Milhaud en 2015 et festival d'Avignon 2016), et Miche et Drate au bord du monde de Gérald Chevrolet / avec Aurélien Osinski et Anne Mazarguil (création au Darius Milhaud en avril 2017, comédie Saint-Michel de août 2018 à janvier 2019, puis au théâtre du Funambule-Montmartre du 12 septembre 2018 au 6 janvier 2019).

Elle soutient actuellement deux projets de concerts poétiques : celui des Compagnons des Mauvais Jours, trio poétique et théâtral sur des textes de Jacques Prévert avec Stéphane Guirriec, Charles-Eric Le Dentu et Anne Mazarguil, et le Stabat Mater Furiosa de Jean-Pierre Siméon avec Anne Mazarguil et Baptiste Marty.



L'équipe artistique

Anne Mazarguil Metteure-en-scène, comédienne

Aurélien Osinski
Comédien et musicien : guitariste

Geneviève de Kermabon

Comédienne et
metteure-en-scène

Mathieu Patie
Éclairagiste

Baptiste Marty
Musicien :Batterie et ingénieur-son

Stéphane Guirriec
Musicien : percussionniste, et comédien

Charles-Eric Le Dentu
Musicien : guitariste et pianiste

Saïd Taftaf
Photographe amateur

 

 Les membres du bureau :

L'Esperlu&te est administrée par :
Philippe Maitre, président 
Nicolas Combet, trésorier.
Marie-José Miclet, secrétaire.