Structure de production et de diffusion de spectacles

de Carné

Violaine de Carné

Comédienne, metteur-en-scène et auteur
Site web : http://www.tiretlalyre.com/


de Carné

Formée à l'ESAD, Violaine de Carné élargit sa pratique artistique au chant, au clown, au masque et au mouvement. Passionnée de nouvelles écritures et désireuse de tisser ensemble chant, danse et théâtre, elle crée la compagnie Le T.I.R et la Lyre en 1999 pour y monter ses propres spectacles : Revendications galantes ou le cabaret des filles de joie en 2001, Chœur d’artichaut ou l’alchimie du goût en 2003, deux créations mêlant chant et théâtre au service du récit. En 2006, elle écrit L’Encens et le Goudron , traitant le thème de l’altérité et de la différence. Basé sur les sens et le prisme des odeurs, son travail met en évidence nos différences individuelles et culturelles. Le spectacle L’Encens et le Goudron s’accompagne d’actions de sensibilisation aux vertus des odeurs.

Parallèlement à la création, elle élabore son propre outil pédagogique et donne stages et cours de théâtre. Depuis 2004, elle enseigne le théâtre au Conservatoire de musique d’Arpajon. En 2007, via l’association Cap Sourire, l’Armée du Salut lui demande de mettre en place un atelier de théâtre et un projet pédagogique pour des jeunes en grande difficulté, parlant français ou non, venus du monde entier.

 

 

 

 

L'Encens et le Goudron

L'Encens et le goudron est une pièce sur la mémoire et l'odorat - révélateur de nos différences, et sur l'exploration du lien fondateur entre olfaction, émotion et langage.

L'écriture de l'Encens et le Goudron s'appuie sur un travail approfondi et sensible de documentation de plus de trois ans.
C'est en découvrant un atelier olfactif au sein d'un grand l'hôpital parisien que l'envie de ce spectacle est née. Pendant plusieurs mois, Violaine de Carné a suivi le travail de rééducation de patients victimes d'une lésion cérébrale ayant entrainé un trouble du langage ou de la mémoire. Immergée dans les méandres du cerveau, Violaine de Carné a plongé dans le monde des odeurs et de l'olfaction, pour refaire surface avec un vrai travail de transposition théâtrale, qui donne à voir et à comprendre de façon vivante, une réalité scientifique et humaine.

Auteur en scène : Violaine de Carné
Accompagnée par : Isabelle Olivier à la harpe ou Véronika Soboljevski au violoncelle
avec la complicité de Marie Paule Ramo

Vidéo : Gilles Boustani et Jean Damien Charrière.
Durée du spectacle : 1h15

Un spectacle atypique est né de cette expérience; Il traite avec humour et poésie d'un sujet qui nous concerne tous.
La pièce pose un regard drôle et émouvant sur ces pathologies. Elle offre au spectateur une réflexion sur le langage, mais aussi sur nos différences. Le spectacle l'Encens et le Goudron, accompagné de certains ateliers autour des odeurs, ateliers de théâtre ou ateliers d'écriture, peut permettre de développer une belle rencontre humaine et artistique avec différents publics, amateurs, patients ou soignants.

Ce spectacle a bénéficié pour sa création du soutien du Conseil Général de l'Essonne.
Joué en Essonne sur 6 dates en 2007/2008, puis au Théâtre Berthelot ( Montreuil) fin 2008), il reçoit aujourd'hui le soutien de la FRC ( Fédération pour la Recherche sur le Cerveau) et de son parrain Christophe Malavoy.

Et pour finir, un article récent paru dans Le Monde, à propos du spectacle.

 

Chœur d'artichaut ou l'alchimie du goût

Le fil conducteur est la recherche de différents de mariages (« d’équilibre », « de mise en valeur », « de fusion », « d’opposition » ou « d’harmonie ») entre un vin et différents fromages. C’est l’histoire d’une jeune fille à marier (une bouteille de vin) à laquelle différents prétendants sont proposés (un plateau de fromages).
Dans une ambiance de cabaret, un CHOEUR de bons vivants, drappés dans de grands tabliers, interprète à quatre voix, a capella tout un répertoire de chansons à boire, à manger et à aimer, inspirées du folklore français de la Renaissance, et propose au public, dans les règles de l’art, une dégustation de vin et de fromage… Mais, pas n’importe quel vin avec n’importe quel fromage ! Car nos « choeurs d’artichaut » sont en quête de nouvelles harmonies dans les saveurs…
Un spectacle de théâtre musical original, drôle et poétique qui allie les plaisirs du vin, de la bonne chair et de l’amour,
Un voyage sensoriel, charnel et musical…
Laissez-vous conduire…
de Violaine de Carné et Ysabel Payet
Avec Violaine de Carné, Xavier Clion, Odja Llorca, Thomas Georget.
durée : 1h15

La presse :

L’Humanité - Novembre 2004 POLYPHONIES ET GASTRONOMIE
« (...) Chœur d'Artichaut vous mènera à la découverte d'un répertoire musical méconnu en même temps qu'il vous initiera à l’œnologie des fromages. C'est qu'en effet, la recherche par une bouteille de la fusion gourmande avec le mets- on en boit et on y goûte- y est l'argument à la présentation d'un répertoire choral très méconnu. Ils et elles font quatre, interprétant a cappela et avec grand talent, "des chansons à boire, à manger et à aimer" de la Renaissance. Chœur d'Artichauts n'en est pas à son coup d'essai. Comédiens et chanteurs, (...) ont déjà monté des spectacles mettant en scène des chansons populaires des régions de France, beaucoup harmonisées par Bernard Lallement. C'est ce compositeur et chef de choeur qui a fait découvrir au groupe le très riche répertoire du XVIème siècle fort pourvu en chansons grivoises sinon paillardes. (...) Plus tard, la pruderie les délogea du répertoire vivant pour les confiner dans les bibliothèques. Violaine de Carné, Xavier Clion, Ysabel Payet et Pierre Samuel les en on fait ressortir dans un spectacle rabelaisien plein d'humour qui a pour ambition déclarée de vous réchauffer autant le cul que l'âme. » M.B

Le Figaro magazine - 27/11/2003 « Un moment fort agréable qui allie le cul... inaire et la musique! Car les chansons paillardes françaises sont souvent bien équivoques. Et l'on s'amuse devant tant de non-dits et de sous-entendus. Dans le répertoire de ces quatre chanteurs-comédiens: des chansons à boire d'origine, entrecoupées de superbes textes de Musset, Baudelaire, Racine ou Zola. Un grand moment que seul un public français peut apprécier. A la bonne franquette, avec dégustation de vin et de fromage. Le tout est extrêmement bien interprété avec finesse et sans vulgarité. » F.D