Structure de production et de diffusion de spectacles

Mazarguil

Anne Mazarguil

metteure-en-scène, comédienne


Mazarguil


Formée aux conservatoires Charles Munch (par Alain Hitier et Philippe Perrussel) et Hector Berlioz (par Jean-Louis Bihoreau et Jean-Pierre Martineau) à Paris, et diplômée d’une Licence en Art du Spectacle (Sorbonne Nouvelle), elle joue notamment sous la direction de Françoise Seigner (Le mal de mère de P.O. Scotto/au Palais Royal), de Philippe Ferran (Dom Juan de Molière/Vingtième théâtre), de Delphine Lalizout (L’Hôtel du Libre Echange de Feydeau/théâtre Dejazet), de Laura Pèlerins (Nina et la fée/ Bouffon Théâtre) et de Jérôme Cusin (Un Fleuve pour un autre /Jean Tardieu /au Laurette théâtre).


Elle signe plusieurs mises en scène, dont trois seuls-s en scène : La Nuit juste avant les Forêts / B.M. Koltès (Festival Tréteaux Nomades), The Great Disaster de P. Kermann, et le Stabat Mater Furiosa
de Jean-Pierre Siméon qu'elle interprète accompagnée en musique par Baptiste Marty, musicien et créateur sonore (projet 2019).
Elle signe également la mise en scène de
Miche et Drate au bord du monde de Gérald Chevrolet, où elle interprète le rôle de Drate aux côtés de Aurélien Osinski : création en avril 2017au Darius Milhaud. Reprise à la comédie Saint Michel septembre 2017/janvier 2018. Et prochainement au théâtre du Funambule, septembre 2018/janvier 2019.

En tant qu'assistante, elle a travaillé une dizaine d'années auprès du metteur-en-scène et pédagogue Philippe Ferran , sur ses créations et sur la formation d'acteur, et auprès de Geneviève de Kermabon, qu'elle a accompagnée sur la création de Sous ma peau.

Directrice de compagnie, elle fonde l’Esperlu&te en mars 2008 et met en place au sein de l’association de nombreux projets artistiques, spectacles, formations, ateliers de recherche, et une action culturelle réalisée dans le cadre du dispositif «Culture à l’Hôpital» – Drac/Ars aux côtés de Laurent Contamin, Violaine de Carné et Delphine Lalizout.

Elle dirige depuis 2009 un atelier destiné aux comédiens amateurs avec lesquels elle monte chaque année un à deux spectacles : L’hôtel des deux mondes d’E. E. Schmith, deux textes de J.C Grumberg, Si ça va Bravo et Les courtes, La Double Inconstance de Marivaux, et Qui est là / un spectacle composé de saynètes et de poèmes de Jean Tardieu (juillet 2015/théâtre du Gouvernail), Le Renard du Nord de Noëlle Renaude (juin 2016, Darius Milhaud), La peur des coups, les Boulingrin et Gros Chagrins de Courteline (juin 2017) une adaptation de Ma Chambre Froide de Joël Pommerat (juillet 2017), et Odyssée dernier chant
de Jean-Pierre Siméon (30 juin et 1er juillet 2018).
Elle intervient en tant que pédagogue sur des ateliers périscolaires (écoles primaires), et auprès de collégiens, sur le temps scolaire, sur des ateliers de sensibilisation au théâtre encadrés par les enseignants (2019, Sarcelles.)