Structure de production et de diffusion de spectacles



Silence... On joue !


Atelier dirigé par Anne Mazarguil,
comédienne et metteure-en-scène,


La scène commence et tout peut arriver, tout peut exister.
« Le monde entier est une scène » et le monde se réinvente chaque fois que l'acteur entre en scène. Le jeu ne connaît pas de limite. Il est sans fin. Les comédiens le savent : ici pas de gagnant, juste des joueurs. Jouer, c'est essayer, se mettre en chantier, oser. Seule l'expérience compte au théâtre. Sur le plateau rien n'est définitif. Pas de résultat à obtenir. Pas de produit fini à vendre. Le théâtre n'est ni plus ni moins qu'un espace d'investigation où l'acteur évolue au présent. Dans ce "présent imparfait" il explore des pistes. Il cherche de toutes ses forces à “re­présenter” la vie, telle qu'elle est, ou telle qu'on voudrait  qu'elle  soit. Nul ne sait jamais exactement ce qu'il cherche ni jusqu'où tout cela peut le conduire certes, mais une chose est sûre : le spectacle est vivant. Alors partons de là ! Silence... On joue !

* Shakespeare /Comme il vous plaira

 

 


Les lundis de 19h30 à 22h30
au Théâtre Darius Milhaud

Nous contacter : 06 16 51 76 70, ou par mail.

Le Livre d'or de l'atelier

Du 9 sept. 2019 au 29 juin 2020
Onzième saison


Créé en 2009, l'atelier s'adresse à tous les comédien-nes doté-es d'une bonne dose de passion à partager.

Dirigé par Anne Mazarguil, metteure-en-scène et comédienne, l'atelier fonctionne dans un esprit de troupe, dans l'ambition de se produire régulièrement à Paris tout au long de l'année.

 

Composée de comédien-nes amateurs et semis professionnels de tous âges, dont quelques jeunes qui suivent en parallèle une école d'art dramatique à Paris, la troupe travaille actuellement sur le théâtre de Jean Tardieu. D'autres projets sont à venir ! A suivre...

Bienvenue à tous !

 

Infos pratiques

 

Comment nous rejoindre
1/ Première rencontre : petit entretien autour d'un café pour se présenter
2/ Une séance pour s'essayer
3/ règlement de la cotisation

 

Participation financière
35€/mois (engagement de septembre à juin), couvrant les frais de répétitions des séances du lundi : règlement par chèque en trois ou dix fois.
+ 25€/représentation
NB :
L'association accepte les chèques vacances.

Notre lieu de répétition
Le Studio Milhaud est un loft, avec à l'étage une petite scène équipée de projecteurs, d'une sono et d'un piano, et un petit salon au rez-de-chaussée.

Les représentations
Lieux de représentations visés : cafés, bibliothèques, théâtres de quartier, centre d'animation, festivals amateurs
Fréquences des représentation : six à douze par an (selon les disponibilités de chacun.)

Technique : La compagnie L'Esperlu&te possède du matériel (costumes, projecteurs, console lumière, rideaux) qu'elle met à disposition de la troupe pour jouer dans des lieux non équipés.

Recette des spectacles :
Pas de billetterie, mais une entrée (ou plutôt une sortie) au chapeau pour les cafés et les théâtres de quartier. Chapeau à partager entre les comédiens, après règlement des frais de location de salle et droit d'auteur (le cas échéant.)

 

 

 

 

 

 

Comment venir ?

80, allée Darius Milhaud 75019 Paris
Métro Porte de Pantin - sortie Eugène Jumin
Tramway T3b -
arrêt Porte de Pantin
Bus n°75, arrêt Porte Chaumont - n° 60 ou 48, arrêt Manin

Actualité

A découvrir, la nouvelle création de l'atelier :
Vous vous en souvenez ?
Spectacle composé de textes de Jean Tardieu
Nous suivre sur facebook : @ateliersilenceonjoue


Comment ça se passe ?


A/ Les séances du lundi

 

Rendez-vous hebdomadaire de l'atelier, les séances du lundi s'organisent sur trois temps de travail :

1/ Échauffement physique et travail technique
-
Technique vocale : diction, souffle, placement de la voix.
- La partition musicale : prosodie, rythme, mouvement du texte
- Mémorisation : apprendre à apprendre un texte.
- Le sous-texte : intention, précision de la pensée.
- Travail sur l'adresse : placement du corps, de la voix et du regard
- Disponibilité physique : mettre le corps en jeu pour laisser place à l'émotion
- Écoute : travail sur le chœur antique, prise de conscience du silence, et travail sur de la musique (bande son ou accompagné par un-e musicien-ne)
- Improvisations à partir de situations
- Composition de personnages : démarche, énergie, diction
- Conscience de l'espace : placement en scène,  déplacement, précision du regard, contact avec son-ses partenaires

 

 

 

2/ Recherche et mise en scène
Qu'est-ce-que la mise-en-scène ? Personne ne le sait vraiment. Existe t-il une méthode ? Si oui, quel ennui ! Mais alors comment faire et par où commencer ?

 

Inutile d'en discuter plus longtemps, c'est bien entendu sur le plateau que nous comprendrons de quoi il s'agit. Et c'est d'abord en empruntant des chemins de traverse (non balisés évidemment) que nous tenterons chaque fois de débroussailler chaque scène. De quoi parle t-on? Que se passe-t'il entre les personnages ? Quelle est la situation ? Les enjeux ? Dans quelle esthétique voyage t-on ? Autant de questions auxquelles nous essaierons de répondre lors de nos expériences. Il s'agira alors, avant de fixer quoique ce soit, d'aborder chaque scène sous des angles différents, de tirer des fils, et d'aller parfois à l'opposé de l'évidence : de nous laisser surprendre en somme.
Cette étape de recherche passera d'abord par un travail sur le texte (en lecture), puis nous travaillerons chaque scène (texte su) dans l'espace sans fixer de déplacement avec différentes consignes. Après quoi nous passerons à la mise-en-scène.

 

 

 

3/ Filage des scènes et travail en détail
Si c'est en forgeant qu'on devient forgeron, c'est bien sûr en jouant qu'on devient comédien !

 

Une fois que nous aurons tiré les grandes lignes de la mise-en-scène, nous serons alors prêts pour nous lancer dans les répétitions. Mais là encore, alors que l'on croyait en avoir terminé avec le travail de recherche, nous découvrirons que le travail de l'acteur continue. Car répéter ce n'est pas vraiment refaire à l'identique (on est pas des robot !), mais plutôt poursuivre le voyage, et découvrir encore et encore les subtilités d'une scène, continuer à s'approprier un texte, et donner une interprétation de plus en plus personnelle, tout en étant de plus en plus précis. Ce travail-là se fait à la fois en filage (jouer sans s'arrêter) et en détail (en décomposant.)

 

 

 

B/ Représentations et répétitions générales et autres rendez vous
Pour chaque représentation, les répétitions générales se dérouleront sur les lieux de représentation, à savoir : un filage technique (précision des entrées/sorties + technique son et lumière.) + une générale en condition spectacle (avec costumes et maquillage.)
Mais entre les représentations nous continuerons de travailler nos scènes, en filage et en détail.

 

Vidéo



Les spectacles de la troupe
de juin 2010 à aujourd'hui

En juin 2010 : première présentation de travaux au 3, sente des Dorées (studio de L'Esperlu&te), avec quatre scènes classiques (Molière, Marivaux, Musset) suivies d'un florilège de textes de Xavier Durringer extraits de Chroniques des jours entiers et des Nuits entières.

Au printemps 2011 : l'atelier participe au Printemps des Poètes et présente à la bibliothèque Crimée (Paris 19ème) un spectacle composé de poèmes de Jacques Prévert.

Juin 2011 : L'atelier monte L'hôtel des Deux Mondes de Eric-Emmanuel Schmitt dans son intégralité. Le spectacle est représenté au 3, sente des Dorées devant un public d'amis en juin, et repris en septembre.

Janvier 2012 : Plongeon dans le théâtre de Molière. Après quatre mois de travail, les comédiens présentent Une soirée avec Molière, et jouent treize grandes scènes du répertoire de Jean-Baptiste Poquelin (notre saint patron !) Le spectacle est repris en octobre pour une seconde représentation au théâtre Darius-Milhaud.

Juin 2012 :
- Première représentation au théâtre Darius-Milhaud de Si ça va, Bravo ! sketches de Jean-Claude Grumberg.
- présentation de travaux au 3, sente des Dorées des Courtes de Jean-Claude Grumberg devant quelques amis. Le spectacle est encore en chantier.

Janvier-février 2013 : La troupe présente Si ça va, Bravo ! et Les Courtes de Jean-Claude Grumberg, soit deux spectacles et six représentations ! L'atelier se produit alors dans trois lieux du 19ème arrondissement : à bibliothèque Lévi-Strauss, à l'Hôpital Jean Jaurès, et au Vent se lève.

Juin 2013 : La troupe monte dans sa quasi intégralité La Double Inconstance de Marivaux. Après quatre mois et demi de répétitions, la pièce se joue ! Trois représentations consécutives sont données. Chaque comédien incarne deux personnages et assure deux actes de la pièce.

2014 : Travail sur Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare. Nous n’avons pas, cette saison-là, donné de représentation, mais nous avons rêvé !

Mars 2015 : La troupe présente, au Darius Milhaud, un chantier poétique intitulé Que s’est-il passé ? : une quinzaine de poèmes issus des recueils Monsieur Monsieur et Histoires obscures de Jean Tardieu sont interprétés par le groupe.

Juillet 2015 : La saison s'est achevée par deux représentations au théâtre du Gouvernail de Qui est là ? : un spectacle d'une heure trente composé de saynètes et d'intermèdes poétiques de Jean Tardieu.

Décembre et janvier 2015 : Chantier théâtral sur les sketches de Miche et Drate de Gérald Chavrolet, au théâtre Darius Milhaud.

Juin 2016 : Deux représentations du Renard du Nord de Noëlle Renaude, au théâtre Darius Milhaud.


Décembre et janvier 2016 : Chantier théâtral sur les sketches de Déshabillez-mots de Flor Lurienne et Léonore Chaix, au théâtre Darius Milhaud.

Juin 2017 : Deux représentations de Une Charmante soirée / trois pièces de Courteline La peur des coups, Gros chagrin et Les Boulingrin, au théâtre Darius Milhaud.

Juillet 2017 : Deux représentations de Ma chambre froide de Joël Pommerat, au théâtre Darius Milhaud.

2019-2020 :  Vous vous en souvenez ? spectacle composé de textes de Jean Tardieu

A suivre...